Jessica, enceinte, maman de Lana

Psychologue et instagrammeuse, Jessica nous confie l'emprunte de sa 1ère grossesse angoissante sur sa 2ème grossesse.

Jessica, enceinte, maman de Lana

Présentez-vous en quelques mots :

Je m'appelle Jessica. Je vis dans le sud-est de la France. J'exerce le métier de psychologue et durant mon temps libre je suis instagrameuse (@jessy.fity). J'ai le bonheur d'être maman d'une adorable petite fille de 4 ans qui se prénomme Lana. Je suis actuellement enceinte de 6 mois.

Votre parcours vers la parentalité :

Je suis devenue maman à 34 ans. Devenir mère n'était pas mon premier objectif. J'ai d'abord fini mes études, puis trouvé un emploi afin d'avoir une situation financière relativement stable. Il a aussi fallu que mon désir émerge car je ne voulais pas faire d'enfant seulement car mes amies en avaient ou en lien avec la pression du poids sociétal. Ainsi ma 1ère grossesse comme ma 2ème ont été réfléchies et désirées par mon conjoint et moi-même. Ma 1ère grossesse a été très compliquée d'un point de vue psychologique. Très tôt, les médecins m'ont annoncé qu'aux vues du faible poids gestationel et autres problèmes, ma fille avait peut être une maladie génétique mortelle. Je suis passée de comité médical en comité médical sans que l'on m'en dise plus. J'ai demandé une amniosynthèse que ma gynécologue a refusé. Elle me l'a proposée un mois avant d'accoucher. J'ai n'ai pas accepté à ce stade de la grossesse. Face à l'incertitude, au doute hypothétique et à l'absence de réponse des médecins, j'ai pris la décision d'investir mon bébé et de la porter jusqu'au bout. C'était ma fille et j'allais la protéger quoi qu'il arrive. J'ai donc dû attendre mon accouchement pour savoir si elle irait bien Lana est née en siège. L'accouchement s'est passé à merveille. J'avais une armée de soignants autour de moi et j'étais sereine. Ma fille est née à terme, elle pesait 2kg300 et mesurait 42 cm. Elle était tellement belle et en parfaite santé. Aujourd'hui c'est une merveilleuse petite fille de quatre ans, elle est intelligente et a un fort caractère. Me concernant, ma grossesse m'a laissé des traces. J'ai fais un stress post traumatique. J'avais peur qu'il arrive quelque chose à ma fille. Surtout quand elle était nourrisson. J'étais en hyper vigilance. J'ai attendu deux ans avant de consulter une psychologue. J'ai fait une thérapie EMDR. Même si cette première grossesse reste un sujet sensible et douloureux, je vais mieux. Ma deuxième grossesse se passe sereinement même si j'ai beaucoup appréhendé les échographies. Elle n'a rien à voir avec la première. Pour Lana, je me sentais bien physiquement car elle était petite. Pour bébé 2 qui est à deux semaines d'avance sur le poids prévu, j'ai beaucoup de maux de grossesse. Mais c'est une des plus belles choses qui existe et nous avons tous hâte de le rencontrer. Surtout sa grande sœur qui l'attend avec amour. 

Le conseil qui vous a été le plus utile pendant votre grossesse/premiers mois du bébé :

"Faites confiance à votre bébé". C'est un sage femme (homme) qui m'a donné ce conseil à la maternité car j'écoutais tout le temps si ma fille respirait bien. Un deuxième conseil très utile de mon pédiatre car je me culpabilisais de travailler et d'avoir moins de temps avec ma fille :" ce n'est pas la quantité de temps qui compte mais la qualité". 

Votre jolie anecdote avec le corps médical :

Lors de la naissance de ma fille, mes parents ont attendu en salle d'attente pendant plusieurs heures. Ils voulaient être à proximité. Juste après mon accouchement, j'ai demandé à une sage femme, si ma mère pouvait rentrer dans la salle. Elle a accepté même si normalement c'est interdit. Mon conjoint a donc échangé sa place avec ma mère quelques minutes. Il en a profité pour manger un sandwich que mes parents lui avaient apporté car il n'avait pas pu manger depuis la vieille. C'était un moment merveilleux d'avoir ma mère présente quelques instants auprès de moi dans la salle d'accouchement et elle a pu découvrir sa petite fille. 

Ce qu'on ne vous avait pas dit et que vous auriez préféré savoir :

Ne pas donner à manger à son bébé avant de prendre son bain... Ma fille a regurgité son biberon, elle s'est étouffée et a arrêté de respirer. On a eu la peur de notre vie. Ne pas acheter un bonnet dont le rebord n'est pas cousu. J'ai retrouvé ma fille dans son berceau avec le bonnet entièrement déroulé sur son visage. Elle était en train de s'étouffer. Heureusement que je suis allée voir si elle dormait bien. C'était pourtant un bonnet acheté en magasin de puériculture...

Votre découverte produit fétiche pour vous ou votre bébé :

Une des belles découvertes a été les produits Daylily Paris. Ceux sont des produits développés par des sages femmes. Ils font des produits cosmétiques naturels pour les mamans. Grâce à leur huile sensorielle, je n'ai eu aucune vergeture. 

PS : Le Livre Bleu vous offre -15% actuellement sur les produits Daylily, rendez-vous sur la rubrique 'Bonjour Bébé' de notre site.

close Panier

Nouveau compte S'inscrire