L'orthodontie : souriez !

Pour préparer le sourire de l’âge adulte, l’âge idéal pour la première consultation en orthodontie est 7-8 ans. Nous avons rencontré Astrid Lambert, orthodontiste, qui nous explique la marche à suivre

L'orthodontie : souriez !

Dès 3 ans, l’Assurance Maladie prend en charge une consultation chez le dentiste tous les 3 ans.

Pour préparer le sourire de l’âge adulte, l’âge idéal pour la première consultation en orthodontie est 7-8 ans. 

A cet âge-là, il est utile de consulter ne fût-ce que pour une motivation, à l’hygiène ou à l’arrêt de la succion du pouce si nécessaire. Toutes les malocclusions ne seront pas traitées à cet âge mais il est important de savoir si une « interception » est nécessaire. 

Une interception est un traitement d’orthodontie précoce réalisé en denture mixte (il reste 12 dents de lait dans la bouche, seules les incisives et les molaires sont des dents définitives). 

En denture mixte, seuls les inversés d'articulés ou les grands décalages seront traités : 

Un inversé d’articulé des dents (les dents du haut mordent à l’intérieur des dents du bas) peut être latéral ou antérieur sur une ou plusieurs dents et cela a pour conséquence une déviation de la mâchoire du bas qui peut, avec le temps, devenir une déviation osseuse. Il est donc important de corriger la malocclusion afin de favoriser une bonne croissance des mâchoires.

Un grand surplomb augmente le risque de fracture des dents de devant en cas de choc sur celles-ci, compte tenu de l’absence de protection labiale. Les mâchoires étant très décalées, les lèvres ne se ferment pas spontanément. 

Qu'il y ait eu ou non interception précoce, les traitements multi attaches complets (toutes les dents sont baguées) se font généralement en denture adulte jeune (lorsque toutes les dents de lait sont tombées) vers 12 ans mais certains enfants sont plus précoces. Ils permettent, lorsqu’il y a encore de la croissance, de corriger quasiment toutes les malocclusions.

Il est donc important de ne pas consulter trop tard (vers 15 ans) car, en l’absence de croissance, les traitements sont bien-sûr possibles mais parfois plus lourds (chirurgie, extractions...) pour la correction des décalages entre les mâchoires.

      

Astrid Lambert 

Orthodontiste

Garches (92)

close Panier

Nouveau compte S'inscrire