La bronchiolite du nourrisson

La bronchiolite est une infection virale qui touche les petites bronches du nourrisson : 30% des enfants de moins de 2 ans la contracte chaque année et un tiers sont hospitalisés.

La bronchiolite du nourrisson

Cette épidémie saisonnière débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l’hiver avec un pic durant le mois de décembre.

Les signes doivent alerter et conduire à une visite chez un médecin : toux et difficulté à la respiration sont les symptômes les plus visibles.

La bronchiolite débute généralement par un simple rhume et une toux, puis l’enfant est gêné pour respirer et il peut présenter des difficultés pour boire et manger. Les quintes de toux sont très fréquentes et peuvent s’accompagner de sifflements.

Le virus est contagieux et se transmet lors des éternuements, de la toux, par les mains et les objets souillés par une personne infectée. Le rhume de l’enfant et de l’adulte, s’il est dû au VRS (Virus Respiratoire Syncytial), peut être à l’origine d’une bronchiolite chez le nourrisson.

Pour éviter la transmission à votre bébé du virus à l’origine de la bronchiolite, vous (les parents, les frères et les sœurs, et tout l’entourage proche, etc.) pouvez adopter ces gestes barrières :

- Lavez-vous systématiquement les mains à l’eau et au savon ou au gel hydro-alcoolique avant de vous occuper d’un bébé,

- si vous avez un rhume ou que vous toussez, portez un masque chirurgical pour vous occuper de lui, 

- si vous êtes enrhumé ou en période d’épidémie, n’embrassez pas votre enfant sur le visage, ni sur les mains. 

- aérez sa chambre tous les jours au moins dix minutes,

- n’échangez pas (dans la famille et l’entourage) les biberons, les sucettes, les couverts et verres non nettoyés,

- évitez de rendre visite, avec votre enfant, à des personnes enrhumées ou grippées. 

- évitez d’emmener votre enfant dans des endroits publics où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées (centres commerciaux, transports en commun…).

Gardez votre nourrisson à la maison pendant toute la phase aiguë de la bronchiolite. Surveillez-le, en particulier les deux à trois premiers jours. N'hésitez pas à reconsulter si son état s'aggrave.

Pour soulager votre bébé, vous pouvez :

- désencombrez son nez régulièrement, et surtout avant les repas, en faisant des lavages de nez ;

- proposez-lui fréquemment de boire de l'eau, pour éviter la déshydratation ;

- retirez-lui quelques couches de vêtements s'il a un peu de fièvre, pour qu'il évacue sa chaleur, surveillez sa température. 

- maintenez la température à 19 °C au maximum ;

Votre médecin vous aura probablement prescrit un antipyrétique (paracétamol, sauf en cas de contre-indication) pour qu'il se sente mieux s'il a de la fièvre. Il vous aura aussi certainement précisé que :

- les médicaments pour aider à respirer ou pour calmer la toux ne sont pas recommandés. D’ailleurs, les antitussifs, les expectorants et les fluidifiants sont contre indiqués chez l’enfant de moins de 2 ans.

- La bronchiolite étant due à un virus, le traitement antibiotique n'a aucun effet. Les antibiotiques ne sont prescrits qu'en cas de surinfection bactérienne.

Votre médecin prescrira peut-être de la kinésithérapie.

Dans certaines circonstances (encombrement bronchique ou maladie pulmonaire associée par exemple), le médecin peut être amené à en prescrire quelques séances et le nombre dépendra de la rapidité de l'amélioration.

Prenez soin de vous.

close Panier

Nouveau compte S'inscrire