Le don de lait

Nous sommes allées rencontrer l’équipe de VanillaMilk, le site (et son application mobile) qui crée des liens autour de l’allaitement maternel.Ses deux fondatrices travaillent en étroite collaboration avec l’Association Française des Lactariums de France et ont pu nous sensibiliser au don de lait.

Les lactariums sont régis par les règles très strictes de l’Agence Nationale de Santé et du Médicament (ANSM). Comme nous le savions déjà, le don de lait est fondamental pour les prématurés, notamment les bébés qui naissent avec un poids inférieur à 1,8kg. Certaines mamans donnent leur lait pour venir en aide à d’autres parfois en difficulté. En effet, il arrive que ces dernières n’en produisent pas suffisamment pour leur bébé ou présentent une contre-indication à allaiter. Des collectes sont généralement proposées pour récupérer le lait au domicile des mamans donneuses jusqu’au lactarium, de manière anonyme. Aucune inquiétude à avoir, la maman donneuse doit valider sa participation par un test de sérologie virale et un questionnaire médical complet (à la charge du lactarium). Grâce à la fourniture d’un tire-lait électrique et de biberons à usage unique stérilisés par le lactarium, le lait prélevé est pasteurisé puis distribué dans les services de néonatologie. 

Pour toute question, n’hésitez pas à vous renseigner et vous rapprocher du lactarium le plus proche de chez vous : https://association-des-lactariums-de-france.fr/liste-des-lactariums/  

Comment savoir si vous présentez un excédent de lait et pouvez donc donner votre lait ? 

  • Vous ne donnez qu’un sein à chaque tétée et recueillez, le matin par exemple, le lait du côté non donné pour éviter l’engorgement,
  • Vous donnez à votre enfant votre lait au biberon, vous connaissez les besoins de votre enfant et pouvez alors donner l’excédent,
  • Votre bébé commence à dormir plus longtemps la nuit et vos seins sont engorgés car non sollicités pendant plusieurs heures,
  • Ou tout simplement votre bébé ne tète pas la totalité du lait du sein et vous pouvez recueillir votre lait après la tétée. Il suffit parfois d’essayer le recueil au tire-lait pour savoir si l’excédent est présent à la fin d’une tétée par exemple.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à parcourir l’interview complète du Docteur Rachel Buffin, médecin néonatologue et responsable du lactarium Auvergne-Rhône-Alpes sur le blog de VanillaMilk (https://vanillamilk.fr/blog/rachel-buffin-les-lactariums-et-le-don-de-lait-maternel/ ).  Vous hésitez encore ?Lisez le témoignage d’une maman qui a bien voulu nous recevoir pour nous faire part de son expérience de don de lait.

Interview de Mélanie, maman de Salomé, qui pratique le don de lait

Comment avez-vous eu l’idée de donner votre lait ? Je n’ai pas pu donner mon sang car poids plume et j’ai tendance à préférer les dons en « nature » par du volontariat par exemple – que les dons financiers. Aussi, j’ai une amie dont le terme était 3 mois après mois et qui a accouché le même jour… devenir mère développe l’empathie, et particulièrement ce genre de situation… Le papa m’a également soufflé l’idée quand mon bébé sautait une tété et que j’avais une montée de lait

Avez-vous eu une bonne expérience avec le lactarium pour vous aider dans cette démarche ? Oui, explications claires et réactivité, j’ai même eu le droit à un cadeau de remerciement !

Qu’est ce qui vous motive à donner votre lait ? Aider tant que faire se peut son prochain, faire du bien autour de soi, rendre service est ce qu’il y a de plus valorisant au monde, non ?

Que recommanderiez-vous aux mamans qui s’interrogent sur le don de lait? Ne jamais perdre de vue que cela peut sauver des vies et que c’est en quelques sortes le premier acte de solidarité de votre propre bébé. Vous lui raconterez plus tard, il en sera très fière

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
close Panier

Nouveau compte S'inscrire