Sarah, maman de Jessy, Abby et Roby

'Je suis la maman de 3 enfants merveilleux, 2 dans mes bras et 1 dans les nuages'

Sarah, maman de Jessy, Abby et Roby

Présentez-vous en quelques mots

J'ai 33 ans, et infirmière depuis 9 ans aux urgences psychiatriques dans le Vaucluse (84). Je suis en couple avec mon conjoint depuis 13 ans. 

Votre parcours vers la parentalité

En juillet 2015 nous décidons de fonder notre famille. Novembre 2016, je tombe enfin enceinte. Je fais une fausse couche à 10 sa.

Mai 2017, je tombe à nouveau enceinte et je fais encore une fausse couche à 5sa.

Janvier 2018, le diagnostic d'endométriose tombe. J'apprends quelques jours après que je suis enceinte.

Octobre 2018, mon premier fils Jessy arrive dans ce monde. Très rapidement, nous décidons de faire un deuxième enfant. Notre fils à 9 mois quand je tombe de nouveau enceinte.

Le 13 avril 2020, nous apprenons à 39 semaines de grossesse que le coeur de notre bébé a cessé de battre. Mort subite du nourrisson in utero.

Le 14 avril, notre fille Abby naîtra dans le plus grand des silences. 1 an après son décès, nous décidons d'avoir un autre enfant. Septembre 2021, je tombe enceinte. 9 mois de peurs et de gratitude s'en suivent. Je demande un déclenchement dans mon hôpital, à 38 sa.

Le 19 mai 2022, notre deuxième fils Roby va naître en parfaite santé. Je suis la maman de 3 enfants merveilleux, 2 dans mes bras et 1 dans les nuages. 

Le conseil qui vous a été le plus utile pendant votre grossesse/premiers mois du bébé :

S'écouter soi, et ses besoins. 

Votre jolie anecdote avec le corps médical :

J'ai une sage femme dans ma vie. Elle s'appelle Émilie. Elle incarne la douceur et la bienveillance. En 2018 c'est elle qui a mis au monde mon premier enfant. En 2020 (alors qu'elle ne travaillait pas en salle de naissance), elle a reconnu mon nom et est venue me tenir la main pendant que je donnais naissance à ma fille sans vie. En 2022, Émilie a naturellement fait parti de mon projet de naissance. Le 19 mai, elle travaillait en salle d'accouchement, elle est restée en dehors de ses horaires de travail pour mettre au monde mon troisième enfant. Si fière et si reconnaissante qu'elle fasse partie de nos vies. 

Ce qu'on ne vous avait pas dit et que vous auriez préféré savoir :

Qu'un bébé pouvait mourir, n'importe quand, n'importe comment. Que j'aurais dû la prendre dans mes bras et la regarder plus longtemps pour lui dire au-revoir. 

Votre découverte produit fétiche pour vous ou votre bébé :

L'amour !

close Panier

Nouveau compte S'inscrire