L'endométriose, un enjeu de santé publique

Le symptôme le plus courant de l’endométriose (retrouvé chez 50 à 90% des femmes atteintes) est la douleur :  règles douloureuses, douleurs pendant les rapports sexuels, douleurs pelviennes fréquentes, défécation douloureuse, difficulté pour uriner, douleurs pelviennes ou abdominales pouvant irradier jusque dans la jambe,…

Toutes les femmes qui ont des douleurs de règles n’ont pas d’endométriose, heureusement ! Si la douleur cède avec un simple antalgique, alors il n’y a pas lieu de s’inquiéter. La douleur qui doit alerter est celle qui revient chaque mois, de plus en plus forte, de plus en plus présente et qu’un anti spasmodique ou antalgique léger ne suffit pas à calmer. Cette douleur nécessite une consultation. 

Il faut en moyenne 7 ans pour le dépister.

Un examen clinique (examen gynécologique) est le plus souvent nécessaire pour aider au diagnostic et orienter la prescription d’une échographie ou d’une IRM. 

EndoFrance est la première association de lutte contre l’endométriose créée en France en 2001. Depuis 2018, elle est agréée par le ministère de la Santé. Son équipe de bénévoles, et son comité scientifique composé de médecins spécialistes reconnus pour leurs compétences, militent ensemble pour faire connaitre cette maladie.

EndoFrance multiplie les actions de soutien et d’information pour les personnes atteintes d’endométriose. Chaque année, des centaines d’actions sont mises en place : événements locaux, conférences médicales, tables rondes avec des professionnels de santé. Depuis 2016, EndoFrance apporte un soutien financier aux projets de recherches scientifiques dédiés à l’endométriose. 

Le Président de la République, Emmanuel Macron, vient d’annoncer une stratégie de lutte contre l’endométriose, stratégie sur laquelle EndoFrance a travaillé depuis plusieurs mois avec les équipes ministérielles, les professionnels de santé et les associations.

Les axes mis en avant par le Président sur ce nouvel enjeu de santé publique sont :

• La mise en place d’un programme d’envergure pour la recherche dédiée à l’endométriose,

• La facilitation de l’accès aux soins pour toutes les personnes atteintes d’endométriose, par la mise en place de filières territoriales dédiées à la prise en charge multidisciplinaire,

• Le développement de la formation initiale et continue pour les professionnels de santé.

Nous attendons toutes la mise en oeuvre avec impatience !

Partager cet article